VOY#008 CARPATES J10

5,45 

(1 avis client)

Catégorie : UGS : voy-008-j10 Étiquettes :

Description

  VOY#008 Les Carpates 2023 J10

  • MARDI 20 JUIN 2023
  • 315 km de Capatanenii Ungureni à Saliste via Calimanesti
  • ↗️8657m   ↘️8722m      278m↕2072m
  • ℹ️ Etant donné que nous sommes apparus sur la route Transfagarasan un jour plus tôt que la date d’ouverture officielle, ce qui devait arriver arriva, nous avons dû faire demi-tour sur ordre de la police. Mais rien de grave finalement, on a fait deux fois cette route mythique, on a vu beaucoup plus d’ours que prévu et la vallée de l’Olt n’est pas mal non plus. Le roadbook initial est mentionné au-bas de cette page et peut être intercalé à ce roadbook-ci.
  • Niveau de difficulté : ⭐⭐⭐⭐
  • Logement : Heaven Saliste

 





 

🔸 Régions visitées :
Les județe d’Argeș, de Vâlcea et de Sibiu (Munténie, Valachie et Transylvanie, Roumanie).
🔸 Ce roadbook moto passe par les communes & les POI suivants :
Pensiunea Denisa, Căpățânenii Ungureni, l’Argeș, la route Transfagarasan (Transfăgărășan), Arefu, la citadelle de Poenari (Cetatea Poenari), la vallée de l’Argeș, le Viaductul Valea lui Stan, le Barajul Vidraru, la statue Prometheus (Statuia lui Prometeu), le Lacul Vidraru, les ours de la Transfăgărășan, Buda, le Monumentul Constructorilor, la Cascada la margine de drum, la Cascada Capra, la Cascada mică Capra, le poste de premiers secours Salvamont Cota 2000 Argeș, le Transfăgărășan tunel, le lac Bâlea (Lacul Bâlea), la vallée de la Bâlea, demi-tour obligé un rien avant le parking de la Cascada Bâlea, le Transfăgărășan tunel, la Cascada mică Capra, la Cascada Capra, la Cascada la margine de drum, la vallée de l’Argeș, Buda, les ours de la Transfăgărășan, le Lacul Vidraru, le Barajul Vidraru, la citadelle de Poenari (Cetatea Poenari), Arefu, l’Argeș, restaurant Cabana La Cetate, Căpățânenii Ungureni, l’Arefu, Căpățânenii Pământeni, Corbeni, Bucșenești, Rotunda, Oeștii Ungureni, l’Argeș, Oeștii Pământeni, Albeștii Ungureni, Albeștii de Argeș, Albeștii Pământeni, Mustățești, Ivancea, Curtea de Argeș, l’Argeș, Borobănești, Valea Danului, Bănicești, Vernești, Bujoreni, Rudeni, Șuici, le Barajul Șuici, la Topolog, Paltenu, Robaia, Scăueni, Stoenești, la Sălătrucel, Seaca, Sălătrucel, Jiblea Veche, Păușa, le Barajul Turnu, Căciulata, la vallée de l’Olt, la Lotrisor, Brezoi, la Lotru, Golotreni, Corbu, Proieni, Călinești, Tuțulești, Balota, Robești, Câinenii Mari, Râul Vadului, Lazaret, Lotrioara, Boiţa, Armeni, Tălmaciu, Sadu, Tocile, Cisnădie, Cisnadioara, Tropinii Noi, Rășinari, Poplaca, Orlat, la Cibin, Sibiel, Vale, Săliște, la Săliște, restaurant Magna Villa / Terasa Mark, hôtel Heaven Saliste.
🔸 Motos utilisées :
BMW F 850 GS ADV Rallye, BMW R 1250 GS ADV.

 


 

 
 








Roadbook initial pouvant être utilisé : TRANSFAGARASAN

1 avis pour VOY#008 CARPATES J10

  1. RM (store manager)

    Driiiing ding doiiing, le réveil sonne ! Quoi ? Déjà ? 😂 On se lève, le premier bien avant le second et on démarre pour une journée phénoménale … Arrivés au barrage Vidraru, le patron de la pensiunea Denisa, où nous avons logé (c’est beaucoup dire mais bon on y a quand même aperçu un lit lol), nous explique le fonctionnement du barrage et son emploi du temps sur place, on se dit au revoir et il nous confirme que la route Transfagarasan devrait être totalement ouverte mais sans certitude, nous sommes à 10 jours de la date officielle d’ouverture de la dite route. On enfourche les bécanes et on se lance dans l’ascension de la mythique route, vers le Lac Balea. Peu de temps après, alors qu’on a encore un peu de mal à digérer l’alcool ingéré quelques heures auparavant, voilà qu’on passe à côté d’un ours brun qui se dandine le long d’un rail de sécurité et finit par s’y asseoir contre, on aurait dit l’un d’entre nous durant la nuit précédente 😂 Aucun d’entre nous a réagi à cette situation, on a juste admiré l’animal sauvage sans même pensé à actionner l’une ou l’autre caméra embarquée, on a à peine ralenti, et on s’est chacun dit qu’on en verrait plus loin … et c’était bien le cas. Une maman et ses petits, quelle beauté, là, face à nous, on aurait pu les toucher, les sentir, les caresser, les prendre dans nos bras … heu … on s’est juste abstenu de tout cela, une séquence vidéo, quelques photos et on a continué notre route, sans mettre un pied au sol, surtout ! On avait toujours la crainte que la route soit fermée plus haut, surtout quand nous sommes arrivés à une barrière à moitié fermée sur laquelle il est indiqué que la route est … fermée. Entretemps une camionnette d’ouvriers descend et ils nous font signe … d’y aller … foncez les gars … la route est à vous. Yesss, nous ferons la Transfagarasan avant son ouverture officielle ! Arrivés au tunnel au sommet, on y aperçoit des ouvriers à l’ouvrage. On fait une pause au Lac Balea et on redescend via le versant Nord. Tout va bien, on voit cette fantastique route sinueuse comme on la voyait dans l’émission Top Gear. En approchant de la Cascade Balea, qui est déjà bien loin du sommet, on aperçoit à nouveau des ouvriers à l’ouvrage, ils détachent des roches qui ne tiennent plus fort aux parois, à quelques mètres du parking de la cascade, nous sommes quasiment sortis de la Tranfagarasan, on croise un Duster blanc avec à son bord … des agents de la police de la route, la fliquette assise au siège passager nous dit de faire demi-tour ! Hein ? Tout de suite elle dit !! M’enfin qu’est-ce qu’on va devenir ? Vous vous rendez compte des kilomètres à faire en contresens ? Rien à faire, on devait retourner d’où on venait. Apparemment ils jouaient avec de la dynamite un peu plus loin, peut être que nous sommes arrivés à cet endroit 15 minutes trop tard, on ne le saura jamais. Résultat des courses, on a refait entièrement la Transfagarasan du Nord au Sud et nous avons réalisé un immense détour afin de rattraper le roadbook dans la région de Sibiu. Nous étions à jour avec le planning depuis ce matin, nous voilà à nouveau avec un demi-jour de retard 😂 Ce qui était génial, c’est qu’avant d’arriver au barrage Vidraru, et même plus bas … nous avons soit revu les ours du matin soit de nouveaux qui devaient encore piquer un somme lors de notre premier passage. La Vallée de l’Olt n’était pas mal non plus. On a trouvé un chouette hôtel aussi, une super journée finalement, c’était, déjà, notre avant-dernière en Roumanie. Demain la Transalpina, mais on devra certainement zapper la Strategica, la DN66a et la petite boucle en Bulgarie, on a une réservation à respecter en Serbie, demain soir. Le pneu de la 1250 ne va probablement pas tenir la distance, ça devient très limite pour les portions trail, soit ça glisse trop soit ça risque de crever. Malgré tout ça, on vit un voyage extraordinaire 👌

    (0) (0)

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

Vous aimerez peut-être aussi…